30 ans après!

1990-2020. 30 ans après, Liverpool, l’un des clubs les plus titrés du football anglais, s’offre la Premier League. Trente ans de disette où Liverpool a connu de grandes déceptions, de turpitudes. Après les ratés de 2009, 2014, 2019, ce titre vient d’apaiser les souffrances du club de la Mersey. Il a remporté son 19e titre lors de la 31e journée avec 23 points d’avance sur son dauphin, City.

orangefootballclub.com

Le 28 avril 1990, Liverpool remportait son 18e titre de champion d’Angleterre avec Ian Rush – meilleur buteur historique du club avec 346 buts – comme figure emblématique de l’équipe. Cette génération dorée des liverpuldiens a presque tout gagné. De 1970 à 1990, Liverpool a dominé le championnat anglais, mais aussi le vieux continent. Durant cette période, les Reds ont été couronnés dix fois en Angleterre, mais ont aussi soulevé 2 Cups et 7 Coupes d’Europe (4 C1, 2 Coupes de l’UEFA, 1 Supercoupe). C’était une domination à outrance. Cette merveilleuse génération fût tristement marquée en 1985 par le drame du Heysel où plusieurs supporteurs ont perdu leur vie.

De 1990 à 2019, c’est la période crépusculaire de l’histoire de Liverpool où il n’a gagné aucun championnat d’Angleterre. Cependant, il a remporté en tout 17 trophées nationaux et internationaux dont deux ligues des champions (2005 et 2019). L’équipe a manqué de constance et se situait souvent au ventre mou du classement. Plusieurs coachs se sont succédé à la tête du club, mais aucun ne parvient à le mettre sur le toit de la Premier League. Durant cette période, pas moins de 7 entraîneurs ont essayé de ramener le sacre national à Anfield, mais leurs efforts se sont révélés vains. En 2001, Liverpool a gagné trois titres – coupe de l’UEFA, coupe de la ligue anglaise, coupe d’Angleterre – sous les ordres de Gérard Houiller, mais sans gagner le PL. À l’issue de la saison, Gérard Houiller a déclaré « On a tout remporté sauf le championnat anglais ». Il fallait l’arrivée de Jürgen Klopp en 2015 pour que le club prenne une autre dimension.

À son arrivée sur le bord de la Mersey, Klopp a rétorqué en ces mots « c’est le plus gros challenge du moment dans le monde du football. Je n’ai jamais été quelqu’un qui choisit la facilité. Ce n’est pas un désastre, c’est intéressant (la situation du club, ndlr). Personne n’est satisfait et personne n’est patient pour le moment, mais maintenant, c’est mon travail. J’ai besoin d’aide bien sûr, mais je sais ce que je veux, explique l’Allemand avant d’aborder quelque peu sa philosophie de jeu. Gagner c’est important, mais la manière dont on le fait l’est aussi. Je crois en une philosophie de jeu très émotionnelle, rapide et dure. Mes joueurs doivent se donner à fond et atteindre leurs limites à chaque match. » Cinq années après, il a renoué le club avec ses passés glorieux.

Passé par Mayence puis Dortmund, Klopp – dont le concept clé de sa philosophie de jeu est le football heavy metal – montre toute sa qualité à Liverpool qu’il a confectionné à sa manière et construit une équipe fringante et conquérante. L’atout de Klopp est simple : par son charisme et sa passion, il parvient à convaincre les joueurs de se défaire de leur égo au profit du collectif. À Liverpool, il a opté pour un 4-3-3 dont la construction se fait sur la largeur, les latéraux cherchent Firmino entre les lignes ou la profondeur pour Salah/Mané. Encore redoutable en transition, Firmino en relais, Salah/Mané en profondeur. Avec cette disposition tactique où les joueurs semblent bien ancrés, Liverpool a gagné 4 trophées (Super coupe de l’UEFA, ligue des champions, coupe du monde des clubs et le Premier League) en 5 ans, dont le plus prestigieux est la ligue des champions.

De la tristesse à la gloire, Liverpool s’installe, plus que jamais, avec son palmarès enrichissant, dans le panthéon du football anglais. L’idée préconçue selon laquelle Liverpool ne peut remporter la Premier League est, désormais, frappée de péremption. Est-ce une nouvelle ère de domination pour Liverpool ?

“You will never walk alone !”

Obed DEUS

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :