Coup d’œil sur le Forum du Climat au Cap-Haïtien

Coup d’œil sur le Forum du Climat au Cap-Haïtien

Le mardi 07 et le mercredi 08 décembre, marquant la journée internationale du climat l’Association des Jeunes Avisés pour le Progrès en Haïti (AJAPH), un groupe composé d’universitaires qui s’intéresse aux activités de développement et à l’amélioration de la situation critique de l’environnement, a organisé leur deuxième édition du forum sur le climat. Cette année, l’activité a été réalisée à l’Alliance Française du Cap-Haïtien, autour du thème : « L’implication des jeunes dans la lutte contre les changements climatiques ».

Première journée du forum

L’édition de cette année a été lancée avec la vente signature d’un livre ayant comme titre « Tout ce qu’il faut savoir sur le changement climatique ». Cet ouvrage a été présenté par son auteur Mardochée Placide Ingénieur-Agronome qui était aussi le premier panéliste du programme. En plus de la présentation du contenu de l’ouvrage, M. Placide a introduit le sujet « L’implication des jeunes dans la lutte contre les changements climatiques » en essayant de présenter l’ensemble des causes du phénomène que l’on baptise changement climatique et pourquoi cela devrait nous intéresser.

Après l’intervention de M. Placide, le maître de cérémonie a fait place à Angie Bell pour la présentation de son sujet « Le changement climatique et les déchets ». En tant que spécialiste en marketing entrepreneurial et écrivaine, Mme Bell a non seulement présenté le rôle des déchets dans la multiplication des gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement planétaire, elle a aussi montré l’ensemble d’opportunités que les jeunes peuvent saisir en entreprenant afin d’augmenter leurs revenus tout en protégeant l’environnement par la réduction de l’exercice de production des gaz provenant des déchets. Car, selon elle, les déchets sont comme de l’or et du diamant qui s’épandre sur la surface de notre sol. Dans ce contexte, elle a parlé de son entreprise Poubelle Haïti, une entreprise qui consiste à collecter des déchets biodégradables et non biodégradables en vue de les recycler. Avant de terminer son exposé, elle a exhorté les jeunes à continuer à lutter contre le changement climatique lorsqu’ils entreprennent des initiatives qui peuvent contribuer à la réduction du dégagement du gaz à effet de serre et qui sert à générer des revenus.   

Après Mme Bell, c’était le tour l’ingénieur agronome Johnny Jean-Baptiste pour le sujet « Agriculture et changement climatique ». Dans son exposé, M. Jean-Baptiste a essayé de faire un parallèle entre les conséquences du changement climatique sur la production végétale, animale et les mauvaises pratiques de l’application de la science de l’agriculture qui détériorent la biodiversité. Il a pris comme exemple : l’accumulation des brousses de bœuf dans les plaines qui émette du méthane excessive dans l’atmosphère et qui acidifier le sol cultivable, et l’utiliser les brousses de bœuf dans la fertilisation des sols pauvres en matière organique par la fabrication du compost, de produit du méthane par digestion anaérobique pour la combustion de la nourriture de manière à réduire la coupe des arbres pour la fabrication du charbon de bois. Cependant, il a exhorté les jeunes à s’engager dans des activités qui pourraient aider les agriculteurs et fermiers dans la lutte de la réduction des gaz à effet de serre.

La première journée du Forum autour du thème « La responsabilité citoyenne face au changement climatique » à pris fin avec l’intervention de M. Fénelon Jean Williamson, éducateur. Après une historicité du phénomène du changement climatique, Me Fénelon a aidé les jeunes à comprendre leurs droits et leurs devoirs de s’impliquer et quotidiennement dans cette lutte qui consiste à réduire l’excès du dégagement des gaz à effet de serre dans l’ atmosphère pour sauver le monde. Notre engagement dans cette lutte ne sera pas vaine, car il peut nous permettre de saisir certaines opportunités qui favoriseront l’acroissement de nos revenus et le bien-être de tout un chacun, a affirmé M. Fénelon.

Forum du Climat, deuxième journée

Au deuxième jour du forum sur le climat, AJAPH a poursuivi avec les séances de conférence sur le thème : « l’implication des jeunes dans la lutte contre le changement climatique »

Les panélistes qui étaient présents ce jour-là sont : Anolex Raphael, master en appréhension des changements climatiques environnementaux et sociaux ; Joseph Fontescony, directeur départemental nord du ministère de l’Environnement ; Pierre Marc Anel, master en travail social ; Gregory Songer Clerveaux, sociologue et l’étudiant en médecine Chery.

M. Anolex étant spécialiste en climatologie a présenté aux jeunes les différents enjeux du changement climatique et comment s’engager dans la partie pour essayer de réduire les effets nocifs des éléments pouvant dégrader l’environnement. Il a mis beaucoup d’accent sur l’engagement de l’homme comme élément de la biodiversité, pour un plus grand impact sur le redressement des causes de ce phénomène (du changement climatique).

M. Fontescony, environnementaliste et économiste, a présenté les effets négatifs du changement climatique dans la vie économique d’une nation et plus particulièrement chacun de nous qui sont les responsables de ce phénomène. Il a développé l’engagement des autorités d’un pays dans la lutte contre le changement climatique. Et il a montré aux jeunes comment, dans les activités quotidiennes et économiques, mener des actions sur la lutte contre le changement climatique de notre communauté.

M. Anel dont l’exposé s’articulait autour du sujet « La société civile dans la lutte contre le changement climatique » a présenté des arguments pour montrer l’implication des jeunes dans cette lutte n’est d’autre que mener une vie résiliente face à la situation climatique mondiale. Dans son intervention, il a expliqué aux jeunes comment ils peuvent s’adapter facilement dans la lutte tout en atténuant la multiplication des causes du problème de changement climatique. La gestion et le recyclage des déchets ont été les points marquants de son intervention pour conscientiser l’auditoire à prendre part dans cette lutte et du même cours à maximiser les profits autour de leurs activités rémunérées. Dans un contexte local, il encourage l’auditoire à prendre des initiatives innovantes comme la pratique de l’agriculture urbaine.

Après M. Anel, c’était le tout de Gregory Songer Clerveaux, sociologue, pour la présentation du sujet « Économie sociale et solidaire face au changement climatique ». M. Clerveaux a porté son dialogue sur l’association, la mise en commun des jeunes pour prendre des initiatives innovantes qui vont les aider à monter des entreprises avec plus de faciliter afin de pouvoir contribuer au rehaussement de l’économie nationale tout en réduisant le nombre de chômages du pays.

En dernier lieu, l’étudiant en médecine M. Chery a présenté l’ensemble des méfaits négatifs et positifs du changement climatique sur le corps humain ainsi que l’ensemble des précautions à prendre pour éviter les maladies causées par le phénomène de réchauffement climatique.

Pour clôturer ce forum, le coordonnateur de l’AJAPH Lovinsky Fils-Aimé activiste pour le climat, a dit combien il est important de continuer à réunir les jeunes et certains citoyens honnêtes du pays à prendre conscience de la situation sociopolitique et économique qui détruit notre patrie dans des séances de débat public, comme des conférences, assemblées et autres événements nationaux. Donc il est important d’encourager les jeunes à prendre d’autres initiatives pour réunir les différents jeunes cadres du pays, afin de les inciter à s’impliquer dans la gouvernance du pays tout en aidant à s’infiltrer dans ce système corruptible, traditionnel , rachitique. Nous devons lutter de manière intense pour éradiquer les ordures qui ne méritent même pas de recycler.

AJAPH

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :