La Chine : Une sphère d’opportunités vue par Startup Grind

Dans le but de promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes et les montrer les opportunités, Startup Grind a organisé ce samedi 3 juillet à Cap-Haïtien une conférence autour du thème : « La Chine et le commerce international, une sphère d’opportunités ». L’invité pour cette conférence était Marcus BOEREAU, PDG d’IMAR Business Group, une société qui se spécialise dans le développement des relations commerciales entre la Chine et la Caraïbe.  Cette activité a permis aux jeunes de profiter de l’expérience du conférencier dans le commerce avec la Chine.

Depuis quelque temps, la Chine représente un poids énorme dans l’économie mondiale. Elle est classée actuellement comme la deuxième puissance économique dans le monde, et première dans l’échange commercial international. Après avoir longtemps été le principal destinataire d’investissement direct étranger, la Chine est dorénavant le deuxième investisseur direct dans le monde. Grâce à son influence dans le commerce international, la consommation des produits chinois est devenue fréquente dans le monde. La Chine est présente dans le quotidien de beaucoup d’habitants de la planète à travers ses divers produits. De ce fait, plusieurs multinationales cherchent à tirer des bénéfices de l’exploit économique de la Chine en tissant des liens de partenariat. Plus près de nous, certaines entreprises se situant dans des pays de la Caraïbe tels que la République dominicaine.

Tenant compte de l’importance de la chine dans l’économie mondiale, Startup Grind, toujours dans sa mission de faire la promotion de l’entrepreneuriat jeunesse en Haïti notamment à Cap-Haïtien a organisé une conférence samedi 3 juillet 2021 autour du thème : « La Chine et le commerce international, une sphère d’opportunités pour les startups en Haïti. » L’objectif est de montrer aux jeunes capois s’intéressant à l’entrepreneuriat les opportunités que propose la Chine, et d’accroitre leur intérêt pour cette puissance commerciale. L’évènement a eu lieu au local de l’auditorium Oswald Durand, situant à la rue 18 I. Le panel était constitué de Marcus BOEREAU (jeune entrepreneur expérimenté dans le commerce avec la Chine) et Djounia SAINT-FLEURANT, modératrice. Le conférencier a puisé dans son parcours pour pouvoir transmettre quelque chose aux gens qui étaient présents.

Marcus BOEREAU est détenteur d’une maitrise en économie de l’université de Shanghai (Chine) dans le domaine de commerce international. Pendant ses séjours en Chine, il a fait son intégration dans une plateforme de télévision où il a commencé à construire un capital social à travers un show médiatique. Cependant, pour commencer cette carrière au sein de cette plateforme, il lui a fallu un contrat provisoire. Par souci d’avoir des difficultés pour renouveler ce contrat, il se donnait l’objectif de créer une startup pour maintenir sa vie financière par sa propre entreprise. Il a donc confié au public qu’il était dans un grand dilemme à choisir une carrière stable qui correspond à son profil pour faire sa vie. Après maintes réflexions, il a décidé de créer sa propre entreprise à laquelle il a attribué le nom d’IMAR Business Group.

Cette décision de créer cette entreprise voulant établir des relations commerciales avec la Chine était apparemment difficile. Puisque, certaines gens lui disaient que c’était impossible de tisser des liens commerciaux entre deux pays parce qu’ils n’ont pas de rapport diplomatique. En dépit de cet obstacle et les jugements des autres, il était resté convaincu que cette idée était réalisable. En plus, son passage dans l’une des plus grandes universités en Chine, lui a été un avantage pour créer son entreprise. Depuis lors, il commençait à entreprendre des démarches légales pour démarrer cette entreprise. IMAR est une entreprise basant en Chine qui se donne pour but d’établir une connexion entre la Chine et les pays caribéens en s’investissant dans des services de consolidation. Elle est éparpillée dans plusieurs pays de la Caraïbe comme Haïti, Panama, la République dominicaine et les États-Unis.

L’audace doit faire partie intégrante pour quiconque vouloir réaliser un projet, insinuait le PDG de IMAR. Pour lui, nous devons oser à croire à notre capacité d’atteindre nos objectifs. Aller toujours chercher de l’aide et poser des questions, recommande-t-il, pour avoir une meilleure idée sur ce nous voulons faire. Puisque, nous n’avons pas tous les moyens, pensait le PDG de IMAR. Il conseillait ensuite aux jeunes qui veulent réaliser leurs projets de mettre en place une équipe de personnes aux compétences variées auxquelles ils doivent faire confiance. Faire confiance aux autres, croit le PDG de IMAR, est l’un des éléments nécessaires pour la survie d’une équipe de travail. En plus, la discipline, savoir gérer le temps et connaitre son but sont des qualités supplémentaires et obligatoires pour tous les jeunes voulant réussir dans une quelconque entreprise, suggère le PDG de IMAR.

Cette initiative est vue comme un appel auquel beaucoup de jeunes capois ont répondu pour écouter cet entrepreneur actif dans le commerce avec la Chine. Avec un public qui n’a pas su rester indifférent devant les expériences et les conseils partagés par l’invité, on a vu une causerie qui a pris fin dans un climat chaleureux. Startup Grind organise régulièrement ce genre d’activité à Cap-Haïtien, ne ratez donc pas le prochain évènement pour une plus belle expérience avec Startup Grind !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :