Travailleurs Sociaux en Action : une structure pour la promotion du travail social en Haïti

Une organisation composée de jeunes professionnels en travail social baptisée Travailleurs Sociaux En Action (TSA) a pris naissance à Limonade pour promouvoir le travail social et justifie son importance dans la société haïtienne.   

Introduit dans le pays en 1944 sous les recommandations de l’Organisation internationale du travail (OIT), le travail social n’a pas pris le temps à se faire reconnaître comme discipline. Il est enseigné dans les universités publiques haïtiennes, notamment, depuis 1977, à la Faculté des sciences humaines de l’Université d’État d’Haïti (UEH).

Cependant, contrairement aux disciplines des sciences dures et naturelles, le travail social souffre d’une méconnaissance au milieu de la population haïtienne. Ceci est expliqué a priori par l’inexistence des structures réunissant des professionnels et des étudiants en travail social qui font la promotion pour ladite discipline.

Face à cette situation, un groupe de professionnels en travail social ont dû créer une structure baptisée Travailleurs Sociaux En Action (TSA). Cette dernière devrait avant tout réunir les professionnels du secteur social en particulier les travailleurs sociaux, selon Walens Elmorin, son secrétaire général. Toujours selon ce dernier, c’est une organisation à but non-lucratif, à caractère social qui s’engage à faire la promotion pour le changement et l’amélioration du bien-être de la société haïtienne notamment les catégories les plus vulnérables à travers l’application de différentes méthodes d’intervention.   De ce fait, c’est une occasion de promouvoir le travail social dans le monde des professionnels haïtiens et justifier son importance face à ce contexte sociopolitique qui favorise une insécurité sociale, ajoute le secrétaire général.

Le travail social est une discipline universitaire fondée sur des théories du service social et une profession fondée sur la pratique. Il se préoccupe à étudier les problèmes sociaux et s’engage à porter des solutions à ces problèmes dans l’amélioration des conditions de vie et la création des possibilités de développement personnel. Partant de ces principes, des campagnes de sensibilisation et de formation seront des principales activités dans lesquelles s’investiront les membres de TSA, informe Elmorin. Ces types d’activités sont considérés comme meilleurs outils permettant de former puis d’informer la population à travers de différentes thématiques abordées en travail social. Sur ce même point, le comité a fait savoir qu’un lancement officiel d’une campagne d’information et de sensibilisation sur les métiers du secteur social est prévu pour cette deuxième semaine de ce mois.

L’organisation compte pour l’instant plus d’une vingtaine de membres. Et, son comité est composé de 7 membres dont la coordonnatrice générale en l’occurrence Denjina Placide et les rôles de vice-coordonnatrice et de responsable des finances sont endossés respectivement par Rose-Carmelle Fleurant et Yasmida Bethnie Cénatus.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :