Le sport mondial, grande victime de la pandémie du Covid-19

 

Comme fait social total, la crise du Covid-19 met en branle tous les secteurs de la société. Le sport n’est pas épargné. Les clubs de football risquent une perte estimée à des milliards de dollars. Regards sur l’impact économique de la pandémie du Covid-19 sur le sport : le football en particulier.

La pandémie du Covid-19, dans un temps record, se répand dans toutes les régions du monde. Le nombre de cas infectés ne fait que s’accroître. Maintenant, on est à plus de trois millions de personnes infectées dans le monde et des milliers d’autres en sont mortes. Dans cette nébuleuse, il est impossible de ne pas retenir les conséquences que peut avoir la pandémie du Covid-19 sur le sport. Ainsi, plusieurs questions fourmillent en ce sens. Quel pourrait-être l’impact économique du Covid-19 sur le sport ? Le rendement des sportifs ne serait-il pas en baisse après plusieurs semaines de confinement ?

Depuis des semaines, la pandémie du Covid-19 s’est répandue comme une traînée de poudre à travers le monde. À ce rythme vertigineux, la santé des personnes évoluant dans de divers domaines sportifs s’avère très menacée. En effet, pour éviter de mettre en péril la santé des fans et des professionnels du monde sportif, certaines fédérations ont dû suspendre leurs championnats nationaux. Comme corollaire, plusieurs clubs européens risquent de s’enliser dans une crise économique, car ils n’ont pas les moyens nécessaires en vue de répondre aux besoins pécuniaires des joueurs et des personnels.

Pour contrecarrer cette crise, des clubs proposent aux joueurs de réduire leurs salaires ; c’est d’ailleurs chose faite chez les Gunners (joueurs d’Arsenal), ils ont accepté une baisse de salaire de 12,5 % pour une période d’un an (avril 2020 à mars 2021). Cela sera le premier club de Première Ligue a accepté une réduction de salaire [1]. Outre la réduction des salaires, il est important de rappeler aussi que la valeur marchande diminuerait amplement, car les clubs n’auront pas la possibilité de payer à prix d’or le transfert de certains joueurs.

Dans cette même perspective, le Centre International d’Économie du Sport (CIES), basé à Neuchâtel en Suisse, a calculé les effets du Covid-19 sur la valorisation des joueurs de football en Europe. Connu pour son algorithme prédictif de la valeur des effectifs, significatif à plus de 73 % sur 10 ans, le laboratoire prophétise un effet négatif lourd avec plus de 28 % de baisse [2].

Car les clubs des 5 grands championnats européens et aussi les petits clubs dévalent une pente sur le plan économique en enregistrant des pertes colossales. Le cabinet d’Audit et Conseil, KPMG a livré ses estimations. Selon ce dernier, l’ensemble des clubs européens perdraient entre 3,45 et 4 milliards d’euros[3].

Non seulement, le football est frappé de plein fouet par cette pandémie, les autres sports tels que le rugby, le basketball, le tennis, le volley-ball, le cyclisme, etc. en payent aussi des conséquences.

En plus, le report des compétitions internationales à cause du coronavirus est la dernière goutte d’eau qui renverse le verre. Sur ce point, le président de la Fédération Française de Football (FFF), Noël Le Graët, à propos du report de l’Euro 2020, réagit à cette décision en déclarant que « cette décision est sage et pragmatique permet de s’inscrire pleinement dans l’urgence et la priorité de l’action collective pour lutter contre le coronavirus tout en permettant d’envisager de terminer les championnats nationaux professionnels et amateurs qui pourraient se prolonger jusqu’en juin ».

Les sports sont à l’arrêt. Or, le sportif, pour se maintenir en bonne condition physique, doit s’entraîner régulièrement. Cependant, les sportifs sont confinés depuis plusieurs semaines. Certes, l’entraînement individuel est important, mais celui du collectif l’est aussi. Plusieurs championnats annoncent leur réouverture en mai. Les sportifs n’auront-ils pas les jambes lourdes ? Auront-ils le même rendement ?

Obed DEUS


[1] Ames, N. (2020, 17 avril). Arsenal’s first-team players set to agree 12.5% salary cuts within 48 hours. The Guardian. https://www.theguardian.com/football/2020/apr/17/arsenal-first-team-players-set-to-agree-125-salary-cuts-in-next-48-hours

[2] Festor, G. (2020, 30 mars). Coronavirus : la valeur marchande des footballeurs s’effondre de 28% en Europe. Le Figaro. https://amp-sport24.lefigaro.fr/scansport/actualites/coronavirus-la-valeur-marchande-des-joueurs-s-effondre-de-28-en-europe-998115

[3] Grynbaum, A. (2020, 2 avril). La crise du Covid-19 coûte très cher au sport mondial. Slate. http://www.slate.fr/story/189099/coronavirus-crise-economie-sport-mondial-football-jeux-olympiques 

One thought on “Le sport mondial, grande victime de la pandémie du Covid-19

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :