Le Musée de Guahaba du Limbé : un patrimoine historique et culturel jeté aux oubliettes.

La ville de Limbé renferme l’un des sites archéologiques les plus remarquables dans le département du Nord, cet espace abrite pour la plupart des pièces venant de Peurto Real, l’une des 15 premières villes espagnoles du Nouveau Monde édifiée en 1503. Ce Musée est un patrimoine qui jusqu’ici n’a jamais été mis en valeur que ce soit par le pouvoir central ou le pouvoir local. Ce patrimoine historique et culturel reste et demeure un lieu oublié alors qu’il devrait être quelque chose qui rappelle le passé colonial, ou du moins, une mémoire de l’esclavage de plusieurs générations.

zoommsurhaiti.com

Le Musée du Limbé ou Musée de Guahaba est situé sur la Route Nationale #1, en face de l’Hôpital le Bon Samaritain à 30 Km à l’Ouest de la ville du Cap-Haitien. Contenant des artefacts datant de la période précolombienne, il montre à ses visiteurs des restes et vestiges des Arawak et Tainos qui occupaient l’île avant l’arrivée des captifs africains. En y pénétrant, on rencontre des objets tels que : des tableaux, outils de chasse, bijoux, des petits mortiers de pierre, de la poterie et bien d’autres encore. Ce fut l’œuvre de Wiliams H. Hodges en 1983.

Si cet espace combien fascinant passe inaperçu pour bon nombre de gens du pays, ceux de la cité Christophienne en particulier et encore moins les touristes, cela résulte du fait que ce musée n’a jamais été considéré et mise en valeur par les autorités. Cependant, il faut tout même signaler la tentative la plus récente.

En 2015, le Ministre de la Culture d’alors Monsieur Dithny Joan Raton, l’actuel Directeur Général du Bureau National d’Ethnologie (BNE) Erol Josué et l’ancien Ministre de la Culture Eddy Lubin ont tenté d’instauré un centre d’interprétation du Peurto Real en collaboration avec le Ministre de la Culture en Espagne, qui avait opté pour la création d’une Coopération Scientifique de l’Agence Espagnole de la Coopération Internationale pour le Développement (AECID) ayant rapport à la gestion du Peurto Real.

Le Musée de Guahaba du Limbé n’est plus ce qu’il a été il y a 15 ans. Administré par les responsables de l’hôpital le Bon Samaritain du Limbé, l’espace était alimenté 24 heures sur 24 en électricité, des gardiens et agents de sécurité, plusieurs balançoires et tant d’autres outils visant à détendre ses visiteurs venus des autres départements avoisinants, et quelques fois des étrangers.

Mais aujourd’hui, il ne reste que le bâtiment, presque pas de clôture, des raccourcis effectués par les passants ce qui a facilité plusieurs vols d’objets et des vols à mains armées dans ses parages le soir. Si l’État Haïtien n’a jamais été en mesure de formuler de bonnes politiques publiques en matière de logement, sports, santé, éducation et tant d’autres, il en est pas moins pour les domaines d’activités relevant de la compétence du Ministère de la Culture du pays, le Musée de Guahaba du Limbé en est un exemple assez visible.

JEANTY Picker-Love

Sources :
https://www.zomsurhaiti.com/explore/tourist-poles/cap-haitien-and-surroundings/abstractions/limbe-miseum
https://www.haitilibre.com/article-15353-haiti-patrimoine-vers-un-centre-d-interpretation-de-peurto-real.html
https://www.icihaiti.com/article-5462-icihaiti-patrimoine-vers-la-mise-en-valeur-du-musee-guahaba-du-limbe.html

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :